ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La gestion des ressources humaines en Algérie

 
L’encadrement juridique (gestion) des ressources humaines en Algérie sera le thème d’un séminaire qu’organisera l’Association algérienne des ressources humaines (ALGRH).
lundi 11 juin 2007.

Vers une modernisation de la gestion des ressources humaines en Algérie C’est dans le but de susciter un débat incontournable que l’Association algérienne des ressources humaines (ALGRH) organise, du 23 au 25 juin à Alger, un séminaire international ayant pour thème « L’encadrement juridique des ressources humaines en Algérie », selon une dépêche de l’APS, citant hier un communiqué de l’ALGRH. Cette rencontre, qui verra la présence « d’experts internationaux et des personnalités activant dans ce créneau », se veut surtout une occasion pour « un travail de réflexion afin de permettre à tous les participants de recevoir le maximum d’informations à même de faciliter la gestion des ressources humaines dans leur entreprise et l’application aisée du droit du travail », explique ledit communiqué. Quatre objectifs sont d’ores et déjà fixés par les initiateurs de ce rendez-vous.

D’abord, « réaliser un état des lieux du droit du travail et du droit social aussi exhaustif que critique afin d’identifier les insuffisances les plus marquantes, les contradictions et les vacuités qui empêchent la gestion des ressources humaines de se développer en Algérie et de fournir aux employeurs les moyens d’une utilisation rationnelle des personnels nécessaires au développement de leurs activités dans un milieu ouvert à la concurrence internationale », rapporte la même source. C’est ensuite, « un moyen pour comparer la situation algérienne avec les exigences d’une gestion adaptée à la mondialisation du travail et au besoin de flexibilité induit par l’évolution permanente des technologies, des métiers, des compétences et des espaces productifs et repérer les voies qui peuvent permettre la mise à jour la plus rapide du contexte juridique national ». Aussi, « la vérification des normes en vigueur avec celles édictées par le Bureau international du Travail [BIT] » compte parmi les objectifs tracés.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après la Tribune