ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie épinglée sur la protection des enfants

 
Les Etats-Unis estiment que l’Algérie ne fait pas assez en matière de protection des enfants et de la lutte contre le trafic d’êtres humains.
jeudi 14 juin 2007.

L'Algérie doit faire plus dans la protection des enfants Aux côtés de 15 autres pays, l’Algérie a été placée sur une liste noire par les Etats-Unis. Il s’agit, selon Washington, de pays où rien n’est fait pour lutter contre le trafic des êtres humains. Selon le rapport annuel du département d’Etat, les 16 pays risquent des sanctions pour leur mauvais bilan en terme de trafic d’êtres humains. Les principales accusations retenues à l’encontre de l’Algérie sont l’exploitation sexuelle, le travail des enfants et le trafic d’immigrants. « Outre quatre monarchies du Golfe, le département d’Etat a ajouté trois pays à sa liste noire 2007 dans son rapport annuel sur le trafic d’êtres humains : l’Algérie, la Guinée Equatoriale et la Malaisie. Ils rejoignent ainsi la Birmanie, Cuba, l’Iran, la Corée du Nord, l’Arabie Saoudite, le Soudan, la Syrie, l’Ouzbékistan et le Venezuela.

Tous ces pays risquent des sanctions, sous forme notamment de suppression de l’aide américaine. Selon des études américaines, la majorité des victimes du trafic international sont des femmes et des fillettes victimes d’exploitation sexuelle. En Algérie, les chiffres officiels des différents ministères, notamment le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité nationale, qui affirme que le taux de travail des enfants en Algérie est « très faible » et « ne dépasse pas les 0,54% », donnent un tout autre son de cloche. Bien avant que ne soit rendu public le rapport du département d’Etat américain, la direction générale de la sûreté nationale, chiffres à l’appui, avait indiqué que pour les seuls quatre premiers mois de l’année en cours, les services concernés de la DGSN ont enregistré un total de 1.695 enfants victimes de toutes sortes de violence, dont 563 de violences sexuelles.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran