ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le corps de Yacine retrouvé à Bab-Ezzouar

 
Le corps de Yacine, un petit garçon de près de 4 ans, disparu depuis le 2 mai dernier, a été retrouvé sans vie dans un puits à 200 mètres de son domicile à Bordj El-Kiffan.
mercredi 20 juin 2007.

Yacine Bouchelouh retrouvé mort dans un puits Le cadavre du jeune Yacine disparu le 2 mai dernier a été retrouvé hier vers 13h20 par un particulier doté d’un chien renifleur. “J’ai été contacté par le président de l’APC de Oued Koriche, qui est l’ami de M. Bouchelouh, et il m’a raconté l’histoire du petit Yacine disparu depuis 45 jours. Tout de suite, j’ai répondu à l’appel, je me suis absenté aujourd’hui pour reprendre les recherches avec mon chien PIF”, déclare M. Rachid Sabri. Selon notre interlocuteur, les recherches ont débuté vers 10h du matin avec le célèbre PIF, chien de race, berger-allemand, (connu pour avoir sauvé des vies humaines lors du tremblement de terre de Boumerdès de 2003 et de la catastrophe de Bab El-Oued).

“Avant de procéder à la recherche, nous avons fait renifler au chien les vêtements du petit Yacine afin qu’il s’imprègne de l’odeur du petit, puis nous avons ratissé tous le quartier”, raconte notre interlocuteur. Le chien a été suivi par son maître et quelques voisins. “Arrivé au domaine Ouzani, PIF s’est dirigé directement vers le puits et s’est mis à aboyer comme s’il avait reniflé quelque chose. Ils ont retrouvé le gosse au fond du puits et ils ont appelé la Protection civile et la Police scientifique”, raconte le cousin germain du petit yacine. Selon les voisins, l’enfant avait des blessures sur le visage et sur tout le corps. Accompagné du voisin Nordine, nous nous sommes déplacés sur les lieux du crime. Nous avons marché presque une centaine de mètres pour arriver au dit domaine. Après avoir traversé une clôture de roseaux au milieu des terrains perdus de l’ancienne coopérative agricole, nous avons retrouvé le puits. Bizarre, il est 17h30, aucune trace du passage de la police. Le cordon de sécurité n’existe même pas autour du lieu du crime.

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après Liberté