ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie s’engage à éradiquer le terrorisme

 
L’Algérie poursuivra la lutte contre le terrorisme islamiste jusqu’à son éradication selon le chef du gouvernement Abdelaziz Belkhadem.
dimanche 24 juin 2007.

L'Algérie intensifie la lutte contre le terrorisme "Le gouvernement algérien réaffirme sa ferme détermination à lutter résolument et de manière implacable contre le terrorisme et les nouveaux fléaux qu’il nourrit en Algérie, notamment le crime organisé et le trafic de drogue qui constituent une agression contre l’Etat et contre la société et ses valeurs fondamentales", a-t-il assuré dans la déclaration de politique générale du gouvernement. Ajoutant que "le terrorisme constitue une offense au peuple, une atteinte à ses biens, et va à l’encontre des préceptes de l’islam", Abdelaziz Belkhadem a cependant réaffirmé l’engagement de son gouvernement à "poursuivre parallèlement l’application des textes devant matérialiser la Charte pour la paix et la réconciliation nationale".

Cette charte adoptée par référendum en septembre 2005 vise à faire tourner la page de la violence en Algérie, en accordant notamment une amnistie aux islamistes armés qui renoncent à la violence. Quelque 2.200 détenus pour actes de terrorisme ont été libérés dans le cadre de l’application de cette charte, tandis qu’environ 800 terroristes sont toujours en activité dans les maquis, selon un chiffre du ministre algérien de l’Intérieur Noureddine Yazid Zerhouni.

Synthèse de Samir
D’après AP