ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le cerveau des enlèvements en Kabylie arrêté

 
Le responsable de la majorité des enlèvements en Kabylie, le criminel R. Rabah, a été arrêté par les forces de sécurité qui le considèrent comme le principal trésorier du GSPC.
mercredi 4 juillet 2007.

Le responsable des enlèvements en Kabylie finançait le GSPC Les services de sécurité viennent de procéder à l’arrestation du cerveau des opérations de kidnapping du GSPC lors d’une opération menée par les forces combinées de sécurité à Oued Ksari, dans la wilaya de Tizi Ouzou en Kabylie. Trois terroristes ont été tués, un quatrième a été capturé et quatre armes récupérées lors de cette offensive des services de sécurité minutieusement préparée. Il s’agit de R. Rabah alias Zakaria, originaire des Issers, qui n’est autre que le principal trésorier du GSPC et bras droit de Abdelmalek Droudkel. Une somme de 180 millions de centimes a été trouvée en sa possession, mais ce n’est qu’une infime partie du magot que ce terroriste a pu soutirer aux commerçants et entrepreneurs établis dans les wilayas du Centre, notamment de la Kabylie.

Selon nos sources, ce terroriste a récolté à lui seul et en l’espace de quelques mois seulement plus de 40 milliards de centimes qu’il a remis à Abou Moussab Abdelouadoud, “émir” d’al-Qaïda au Maghreb. Cette manne a servi notamment à l’achat d’armes et d’explosifs comme elle a été utilisée pour “financer” les derniers attentats à la voiture piégée commis à Tizi Ouzou, Boumerdès et Alger. Selon nos sources, c’est Zakaria qui a kidnappé un des frères du P-DG de l’entreprise ETRHB et c’est lui qui a fixé et négocié le montant de la rançon à verser par la famille, précisent nos sources. Et c’est lui encore qui enlève avec six de ses complices un entrepreneur devant un lycée en construction à Aït Yahia Moussa en Kabylie en prenant en otage pendant quelques heures plusieurs ouvriers. C’est encore lui l’auteur du kidnapping du propriétaire d’une entreprise de transports enlevé à Maâtkas, puis quelques jours plus tard, il récidive en enlevant deux commerçants originaires de Tizi Ouzou qui ne seront relâchés qu’après versement d’une forte somme d’argent.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Liberté