ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie fête son indépendance

 
Les algériens ont célébré hier la fête de l’indépendance qui a coincidé avec la publication des résultats du bac avec ses joies et ses tristesses.
vendredi 6 juillet 2007.

L'Algérie célèbre son indépendance Au-delà des mémoires tronquées et de l’histoire falsifiée, et de sa réduction à des anecdotes et des chroniques événementielles afin de mettre en avant des individus et ignorer le rôle déterminant des anonymes, la célébration exclusive des dates anniversaires, clés de l’histoire nationale, a élargi le fossé entre les générations et même entre frères d’armes. Pourtant, les nouvelles générations ont démontré, à maintes reprises, leur attachement aux symboles nationaux, et ne demandent qu’à être fières de cette Algérie. En réalité, la rupture s’est faite entre générations, et non entre les jeunes et l’histoire de l’Algérie. Ce sont les hommes qui sont discrédités et non les valeurs que véhiculent les repères historiques. Il s’agit donc d’une véritable mise en valeur de ces symboles à travers des festivités et des spectacles qui répondent aux besoins des jeunes, notamment en matière de forme.

Les festivités célébrant les dates anniversaires ne sont pas du ressort des administrations locales ou centrales. Les pouvoirs publics décident, mettent les moyens et chargent des spécialistes de concevoir et d’organiser des manifestations à la hauteur des événements nationaux et répondant aux attentes des jeunes qui n’aspirent qu’à vivre des communions nationales. Cette aspiration légitime et naturelle s’est manifestée lors des matches de l’équipe d’Algérie, des équipes engagées dans des compétitions internationales. Le cas du sacre de l’Entente sétifienne est assez révélateur de la quête de symboles nationaux, source de fierté. Le 1er Novembre 1954 et le 5 Juillet 1962 sont des dates symboles par excellence qui ont stigmatisé les mémoires. Nulle autre date anniversaire, nul autre événement ne peuvent supplanter ces deux référents historiques qui méritent toute l’attention et tous les moyens pour en faire des moments de joie, de fête et de communion nationale comme c’est le cas du 14 Juillet en France et du 4 Juillet aux Etats-Unis.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après la Tribune