ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie visée par un attentat suicide d’Al-Qaida

 
Une caserne militaire du nord de l’Algérie a été la cible d’un attentat suicide qui aurait fait 8 morts et 20 blessés dont plusieurs militaires.
mercredi 11 juillet 2007.

La gendamerdie boucle la route de Lakhdaria au nord de l'Algérie La branche nord-africaine d’Al-Qaïda, principal groupe terroriste en Algérie, a revendiqué l’attentat, a rapporté plus tard dans la journée Al-Jazeera. "Notre martyr, avec l’aide de Dieu, a réussi à s’infiltrer au coeur du camp militaire (...) et s’est fait exploser au milieu de la cour", dit dans un enregistrement diffusé sur Al-Jazeera un homme se présentant comme un porte-parole de cette organisation. Il affirme aussi que 70 soldats ont été tués, plusieurs dizaines blessés, et que huit véhicules militaires ont été détruits. La chaîne de télévision n’a pas donné le nom du porte-parole, ni dit comment elle avait obtenu cet enregistrement. Son authenticité n’a pas pu être vérifiée de manière indépendante.

L’agence officielle algérienne APS, citant des sources sécuritaires, a laconiquement confirmé dans l’après-midi l’attentat et le bilan d’au moins huit morts, en affirmant qu’"un attentat terroriste au camion piégé a eu lieu, mercredi matin, contre un détachement de militaires à Lakhdaria", tuant huit soldats et blessant 23 autres. "L’attentat de ce matin, bien sûr, on le regrette pour les pertes qu’il a causées, mais ce n’est pas une chose qui était exclue des possibilités d’action des groupes terroristes en Algérie, comme je vous l’ai déjà dit", a pour sa part déclaré à la presse le ministre algérien de l’Intérieur, Noureddine Yazid Zerhouni, à l’assemblée nationale, en marge des débats sur le code électoral.

Synthèse de Mourad
D’après AP