ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Dix morts dans un attentat suicide en Algérie

 
L’opération de ratissage se poursuit en Algérie pour retrouver les terroristes responsables de l’attentat suicide qui a fait 10 morts et 30 blessés à Lakhdaria.
vendredi 13 juillet 2007.

La gendarmerie surveille la route menant à la base militaire de Lakhdaria, Algérie Au lendemain de l’attentat perpétré contre le campement militaire situé à la sortie est de la ville de Lakhdaria, une équipe de la Police scientifique s’est déplacée sur les lieux pour procéder aux analyses de l’ADN des victimes et du kamikaze. Selon nos sources, les services de sécurité ont procédé aux prélèvements auprès des familles des quatre terroristes dernièrement recrutés par l’ex-GSPC et habitant au quartier d’El-Kouire dans la ville de Lakhdaria au nord de l’Algérie. Les familles des quatre jeunes ayant rejoint les groupes terroristes, ont été, à cet effet, interrogées et des enquêtes ont été enclenchées à leur sujet en plus des prélèvements ADN. Sur les circonstances exactes de l’opération terroriste, des sources affirment que le groupe armé a procédé, la veille de l’attentat, au vol du camion qui avait l’habitude d’approvisionner le campement militaire en produits alimentaires.

Ce qui est certain, c’est que les terroristes ont chargé le véhicule de 80 kg d’explosifs dont la nature n’a pas encore été précisée. Selon les informations recueillies jeudi matin sur les lieux, le camion a défoncé le portail principal et voulait rentrer jusqu’à l’intérieur du poste militaire. Les sentinelles ont tiré sur le camion-suicide en vain. Le terroriste kamikaze actionne la charge explosive après que le véhicule eut percuté une balise qui l’empêche d’aller plus loin. Le bilan est très lourd. Plus de 10 morts et quelque 35 blessés dont plusieurs sont dans un état grave. On parle même de certains qui ont rendu l’âme le lendemain. Sur un rayon de 5 km, des vitres ont été soufflées. Selon nos sources, cet attentat était prévisible et les services de sécurité avaient été alertés. Hier, les routes menant vers le campement militaire étaient toujours fermées à la circulation. Des barrages sont installés. Des gendarmes sont appuyés par les militaires et des éléments de la BMPJ. Le chef d’état-major de l’ANP, Gaïd Salah, se serait rendu jeudi dernier au niveau du poste militaire. Aux environs de 14h30, des hélicoptères survolaient la ville de Lakhdaria et le dispositif sécuritaire est renforcé. Une opération de ratissage, déclenchée le jour même de l’attaque, se poursuit toujours.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après Liberté