ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le Maroc et l’Algérie coopéreront contre le terrorisme

 
Le Maroc et l’Algérie devraient renforcer leur coopération dans la lutte contre le terrorisme pour faire face à la menace que représente Al-Qaida au maghreb.
samedi 14 juillet 2007.

L'Algérie et le Maroc vont renforcer leur coopération contre le terrorisme Dans un message de condoléances adressé par le roi du Maroc Mohammed VI, au président de la République Abdelaziz Bouteflika, au lendemain de l’attentat suicide de Lakhdaria, le souverain marocain a proposé à l’Algérie « une coopération bilatérale solide » pour lutter contre le terrorisme. Le roi du Maroc a affirmé sa disposition permanente en faveur d’une coopération bilatérale solide, d’une mobilisation de toutes les énergies et la conjugaison de tous les efforts des deux pays, pour, dira-t-il, « extirper le terrorisme de notre région ». Mohammed VI, qui a indiqué que le terrorisme représente le premier danger qui menace cette région, a assuré le chef de l’Etat de « son engagement total pour vaincre les bandes criminelles du terrorisme ». Dans ce message rendu public par l’agence marocaine MAP, Mohammed VI souligne que « la paix et la stabilité de l’Algérie voisine, avec laquelle nous veillons à entretenir des relations de bon voisinage permanent, fait partie intégrante de la sécurité du Maroc ».

La semaine dernière, le royaume avait décidé de relever au maximum le seuil d’alerte face à la menace terroriste. « Le ministre de l’Intérieur a annoncé sa décision de relever au maximum le seuil d’alerte en matière de menace terroriste », avait indiqué un communiqué publié à l’issue d’une réunion à laquelle ont participé tous les responsables marocains chargés de la sécurité aux niveaux régional et national. Cette mesure a été prise pour contrer « l’actuelle menace terroriste avérée contre le Maroc sur la base de renseignements fiables », et elle « exige des organes de sécurité une mobilisation extrême (...) et de redoubler de vigilance », a poursuivi le ministère qui a précisé que ce « renforcement du dispositif de sécurité exigera l’accroissement du niveau de mobilisation et s’effectuera à travers des contrôles supplémentaires et un déploiement optimal des forces de sécurité ». Depuis la prise de cette décision, les services de sécurité marocains ont arrêté une quinzaine de personnes suspectées de vouloir commettre des attentats.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Quotidien d’Oran