ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La réforme scolaire en Algérie

 
La réforme du système scolaire en Algérie se poursuit avec l’entrée en vigueur dès la rentrée prochaine de plusieurs dispositions tant organisationnelles que pédagogiques.
dimanche 22 juillet 2007.

Une école primaire en Algérie Ainsi, pour le palier préparatoire, l’inscription des enfants nés en 2003 ne peut se faire sous aucun prétexte et seuls ceux nés entre le 1er janvier et le 31 décembre 2002 seront inscrits et seront affectés dans des classes en Algérie, dont le nombre d’élèves ne doit pas dépasser 25. Parallèlement à ces correctifs opérés pour avoir des classes moins chargées, il sera question de prendre en charge le personnel pédagogique par une formation continue qui sera dispensée par des inspecteurs ayant participé aux différents colloques organisés autour de la nouvelle méthodologie décidée pour le cycle préparatoire. S’agissant des élèves de 5e année, ils seront tous admis en 6e année et ce, pour ne pas perturber les programmes pédagogiques étant donné que ces derniers ont suivi un cursus selon le système fondamental. Pour les élèves de 4e année moyenne non admis en 1ère année secondaire, ils seront tous repris, sans conditions d’âge, pour refaire l’année et auront, par conséquent, une autre chance de passer au palier supérieur.

Il est à rappeler que leur nombre a diminué après les directives du président de la République, lors de sa visite à Sétif. Ce jour et commentant les modalités de passage en 1ère année secondaire, le chef de l’Etat a qualifié « d’injuste » le fait qu’un élève ayant échoué au BEM soit condamné à refaire l’année scolaire en dépit de ses bons résultats au cours de l’année scolaire. S’agissant des manuels scolaires et des programmes en Algérie, ils seront mis à la disposition de l’ensemble des établissements scolaires avant même la rentrée scolaire par les différents centres de distribution relevant de l’Office national des publications scolaires (ONPS). Cette expérience a été déjà initiée l’année dernière, mais les résultats obtenus sont restés en-deça des attentes, vu que dans certains établissements scolaires, l’absence de certains manuels a, encore une fois, été constatée laissant le libre champ à certains réseaux informels d’imposer leur diktat à des parents désemparés.

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran