ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le terrorisme doit être éradiqué en Algérie

 
La lutte contre le terrorisme en Algérie se poursuivra jusqu’à son éradication totale selon le ministre de l’intérieur Yazid Zerhouni.
dimanche 29 juillet 2007.

Yazid Zerhouni s'exprime sur le terrorisme en Algérie Nouredine Yazid Zerhouni, a annoncé, hier, en marge de la visite présidentielle à la wilaya de Mostaganem (Ouest de l’Algérie)que les services de sécurité détiennent des informations fiables qui confirment la présence du fils de Ali Belhadj « Abdelkahar » dans les maquis de Yakouren où les forces spéciales de l’armée mènent depuis une dizaine de jours une grande offensive pour neutraliser un groupe terroriste. Une vingtaine de terroristes ont été éliminés à ce jour par les forces de sécurité, mais jusqu’à ce jour le fils du deuxième homme de l’ex-parti dissous a toujours réussi à passer entre les mailles du dispositif mis en place par les forces de sécurité. L’autre preuve qui confirme la présence du fils de Ali Belhadj est le déplacement, la semaine passée, de ce dernier à la ville de Tizi Ouzou pour, sans doute, avoir des nouvelles.

Ali Belhadj avait été reconnu par les services de sécurité qui l’ont arrêté pour l’interroger sur les raisons de son séjour dans cette ville. Après sa libération, Ali Belhadj s’est rendu à Béjaïa, souligne-t-on. Le ministre a aussi saisi l’occasion pour déclarer que la lutte contre le terrorisme va continuer jusqu’à l’éradication totale de ce fléau du pays. « On va continuer, avec tous nos efforts, à combattre le terrorisme. Que ce soit le GSPC ou « El-Qaida du Maghreb », le terrorisme est un fléau qui doit être éradiqué coûte que coûte », a lancé le ministre devant des journalistes. A une question sur l’absence de coordination entre les pays du Maghreb pour lutter contre le terrorisme, il a affirmé que l’Algérie a toujours été seule dans sa lutte face à ce fléau.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran