ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les Algériens de Guantanamo jugés en Algérie

 
Les 17 Algériens détenus à Guantanamo seront jugés en Algérie après leur transfert sur le territoire national par les Américains.
lundi 30 juillet 2007.

Les détenus Algériens de Guantanamo vont être jugés en Algérie C’est ce qu’a affirmé le ministre de la Justice, Tayeb Belaïz, en marge de la cérémonie de remise des prix aux détenus ayant réussi aux épreuves du BEM et du baccalauréat à l’établissement pénitentiaire d’El-Harrach. “Le groupe de travail, mis sur pied pour prendre en charge l’affaire des Algériens détenus à Guantanamo, s’est rendu sur place pour vérifier l’identité des détenus qui ont déclaré être algériens”, a-t-il ajouté. “Le groupe de travail a, en effet, confirmé l’identité de 17 Algériens dont le cas d’un détenu a été définitivement réglé”, a précisé le ministre affirmant que les 16 autres prisonniers algériens “seront transférés en Algérie et aucune institution ne s’y oppose”.

“Leur procès se déroulera en Algérie, conformément à la loi algérienne, dans le cas où ils sont reconnus coupables d’un quelconque crime sans condition ni contrainte de quelque partie que ce soit”, a-t-il souligné. Il faut savoir que le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, avait indiqué, en juin dernier, que l’Algérie “n’exclut pas la libération prochaine des Algériens détenus à Guantanamo” avant d’annoncer, la semaine écoulée, que l’Algérie et les États-Unis “négocient les conditions de mise à disposition de ces détenus aux autorités de leur pays”. “À ce jour, les choses sont considérées comme bien avancées, mais ne sont pas finalisées totalement”, avait-t-il relevé. De son côté, l’ambassadeur itinérant américain, M. Clint Williamson, avait indiqué, en avril lors d’une visite en Algérie, avoir discuté avec des responsables algériens, dont Farouk Ksentini, des prisonniers algériens détenus à la base américaine de Guantanamo tout en exprimant le souhait de son pays de voir cette base fermée.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après Liberté