ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le cerveau des attentats d’Alger éliminé

 
Les forces de sécurité auraient éliminé le cerveau des attentats d’Alger et de Lakhdaria, le terroriste Sid-Ali Rachid, dit Ali Dix.
vendredi 3 août 2007.

L'un des terroristes auteurs des attentats d'Alger Après avoir démantelé le réseau de soutien ayant été à l’origine des attentats d’Alger, de Boumerdès et de Tizi Ouzou, les services de sécurité viennent de mettre hors d’état de nuire le cerveau des opérations terroristes du 11 avril ayant ciblé le Palais du gouvernement et le commissariat de Bab-Ezzouar et celle du 11 juillet ayant touché un poste militaire à Lakhdaria, dans la wilaya de Bouira. “En effet, vingt jours après l’attentat du 11 juillet, le cerveau des attentats des 11 avril et 11 juillet a été abattu lundi dernier en même temps que son lieutenant Haroun El-Achaâcchi”, ont affirmé hier des sources sécuritaires à Alger qui ont insisté sur la contribution de la population locale d’Iboudrarène.

Et d’ajouter qu’il s’agit du “nommé Sid-Ali Rachid, dit Ali Dix, conseiller militaire du GSPC (zone Centre), membre de la chefferie qui a été abattu le 30 juillet dernier, dans la région du Djurdjura, avec un autre membre de la chefferie du GSPC, le terroriste Nour Mohamed, alias Haroun El-Achaâchi”. Les mêmes sources précisent que Sid-Ali Rachid, alias Ali Dix, est né le 23 juin 1974 à Aomar. Il est originaire de Lakhdaria dans la wilaya de Bouira. Les investigations menées par les services de sécurité ont permis de remonter la filière et de découvrir que Ali Dix est “l’organisateur principal” des attentats d’Alger et de Lakhdaria. “C’est lui qui a supervisé l’ensemble des opérations et donné des instructions pour filmer les attentats et qui est derrière les acquisitions des véhicules piégés. Il avait d’autres projets d’attentats de grande envergure”, ont indiqué les services de sécurité qui soulignent qu’il “était chargé par Droudkel et certains membres de la chefferie de l’organisation terroriste de blanchir l’argent du racket et des enlèvements”.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Liberté