ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le certificat de virginité en Algérie

 
La rumeur sur l’exigeance d’un certificat de virginité en Algérie pour toutes les futures mariées est fausse selon Abdelaziz Ziari.
samedi 1er septembre 2007.

Le certificat de virginité n'est pas exigé en Algérie. « Les nouveaux mariés, comme cela se fait un peu partout dans le monde, ne devront par présenter un certificat de virginité, mais un simple certificat médical attestant leur bonne santé et qu’ils ne sont pas atteints de maladies transmissibles, de façon générale », a indiqué M.Ziari et d’ajouter : « Cela bien entendu pour épargner aux enfants d’éventuelles complications et malformations. Cela relève de la santé publique », a-t-il encore mentionné. Ainsi, ce certificat ne vise qu’à informer l’autre partie de l’état de santé de la personne avec laquelle elle va s’engager. Et cette mesure ne peut être que la bienvenue d’autant qu’elle contribue efficacement à éviter aux couples d’avoir une progéniture souffrant de maladies qui peuvent être incurables.

L’invité de L’Expression a, en outre, souligné que le décret concernant ce volet sera bientôt publié au Journal Officiel. Il convient de souligner, dans cette optique, que la nécessité de fournir un certificat médical est mentionnée dans l’article 7 bis du code de la famille. Lequel article stipule que « les futurs époux doivent présenter un document médical, datant de moins de trois(3) mois et attestant qu’ils ne sont atteints d’aucune maladie ou qu’ils ne présentent aucun facteur de risque qui contre-indique le mariage ». Aussi, faute d’une note ministérielle les médecins d’Algérie, à qui on demande le certificat de virginité, ne savent plus à quel saint se vouer ni quel genre de certificat délivrer aux futurs conjoints. De ce fait, il est temps pour le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière de lancer une véritable campagne de sensibilisation.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après l’Expression