ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le ramadhan en Algérie demain jeudi

 
Le mois de ramadhan en Algérie commencera dès demain jeudi selon la commission nationale d’observation du croissant lunaire.
mercredi 12 septembre 2007.

Le ramadhan débutera en Algérie ce jeudi. En Algérie, la commission nationale d’observation du croissant lunaire s’est réunie hier au siège du ministère à l’occasion de la nuit du doute. Et sur la base des rapports émanant de divers points d’observation du territoire national faisant état de la non-visibilité du croissant lunaire, elle a décidé que le premier jour du mois de Ramadhan sera le jeudi 13 septembre. Une décision qui conforte les calculs scientifiques qui avaient déjà avancé que le premier jour du mois ne pouvait être le mercredi 12 septembre, le croissant lunaire ne pouvant être visible la veille. Et par conséquent, le premier jour du Ramadhan sera le jeudi 13 septembre. L’Arabie Saoudite et la Tunisie - qui, en plus des calculs astronomiques, a adopté en 1988 le principe de la Royaâ, observation de la nouvelle lune au télescope pour fixer le début du Ramadhan -, ont annoncé hier que le mois sacré débute jeudi.

La communauté musulmane de France observera elle aussi jeudi le 1er jour du mois du Ramadhan. Dans un communiqué, le Conseil français du culte musulman, réuni hier mardi, nuit du doute, à la Grande Mosquée de Paris, a déclaré que « le premier jour du mois de Ramadhan pour l’an 1428 de l’Hégire sera jeudi 13 septembre 2007". La réunion du CFCM a été présidée par le Dr Dalil Boubakeur, également Recteur de la Grande Mosquée de Paris. Le premier jour du mois sacré de Ramadhan est traditionnellement déterminé par l’observation à l’oeil nu de la nouvelle lune, une méthode qui explique les divergences chaque année entre les pays musulmans. Dans chaque pays, théologiens, savants et dignitaires religieux se réunissent tous les ans lors de la « nuit du doute », durant laquelle on guette l’apparition du premier quartier de la nouvelle lune pour fixer le début du Ramadhan. Certains pays combinent cette observation avec d’autres moyens, comme des calculs astronomiques, des télescopes, ou même, à l’instar de l’Iran l’an dernier, d’un avion.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran