ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La réforme scolaire en Algérie en marche

 
L’année scolaire 2007-2008 est la dernière année de la réforme scolaire en Algérie selon le ministre de l’Education Boubekeur Benbouzid.
dimanche 16 septembre 2007.

La réforme scolaire en Algérie est critiquée par les enseignants. Pour ce qui est des manuels scolaires, Benbouzid s’est voulu rassurant en indiquant que le manuel est disponible puisque pas moins de 58 millions de livres scolaires ont été édités en Algérie cette année. Il a annoncé également, que l’Etat a décidé d’octroyer des livres gratuitement à pas moins de 3 millions d’élèves, des enfants issus de familles nécessiteuses, en plus d’une prime de scolarité estimée à 2.000 dinars. Une aide nécessaire, notamment durant cette rentrée sociale un peu particulière caractérisée par une flambée des prix des produits de large consommation, un pouvoir d’achat en dégringolade et une rentrée scolaire coïncidant avec le début du Ramadhan. Enfin, le ministre de l’Education a déclaré que l’année scolaire 2007-2008 est la dernière année de la réforme scolaire. Elle s’achèvera avec la mise en application de nouveaux programmes pour la cinquième année primaire et la troisième année secondaire.

Le ministre a précisé, dans ce sens, que l’heure de l’évaluation et de la réforme scolaire en Algérie approche. « On évaluera par la suite les programmes dans leur globalité, le niveau des élèves et celui des enseignants (...) On relèvera les points forts et les points faibles afin d’y remédier » a-t-il fait savoir, en précisant que le dernier bulletin du mois de juin de la Banque mondiale sur l’école algérienne et sa nouvelle stratégie est positif pour l’instant. Enfin, le ministre a tenu à rappeler que la réforme de l’école algérienne n’est pas seulement nationale. « Nous avons eu l’aide de l’UNESCO, du Japon et de l’Arabie Saoudite, qui nous ont assistés au cours de la première phase de la réforme et qui sont disposés à nous soutenir dans la deuxième phase de suivi de la réforme, très prochainement », a-t-il affirmé en ajoutant que même l’Union européenne avait soutenu cette réforme, à travers une aide de 19 millions d’euros, destinés la formation des enseignants et aux manuels scolaires.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran