ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La promotion de l’emploi en Algérie

 
La politique de promotion de l’emploi en Algérie a été l’un des thèmes abordés par le président Bouteflika avec le ministre Djamel Ould Abbas.
mercredi 26 septembre 2007.

Djamel Ould Abbas s'exprime sur la politique de promotion de l'emploi en Algérie. La politique de promotion de l’emploi consacrée par l’Algérie au soutien de la politique nationale de solidarité tire son essence d’un réseau d’actions multiformes adaptées aux besoins des demandeurs d’emploi, à leurs milieux et à leurs profils. Elle permet de relever, entre autres, l’existence d’une agence spécialisée dans le développement social autour de laquelle gravitent des dispositifs particuliers destinés aux universitaires et techniciens supérieurs, aux tâcherons, aux saisonniers employés au niveau des communes et à tous ceux dont l’intervention s’inscrit dans le cadre de l’intérêt général et de l’utilité publique, la réalisation de différents programmes de soutien à la relance et à la croissance économique en Algérie.

Les données exposées devant le Président soulignent que la promotion des activités génératrices de revenus engagée par le secteur a permis la création de 489.810 emplois en 2006 ; le micro-crédit a permis la création de 38.325 postes d’emploi en deux années, cependant que le taux de chômage enregistre une baisse tendancielle et se situe à hauteur de 12,3% en 2006. Au titre des mesures prises en matière de développement et d’encadrement de l’emploi en Algérie, figurent la création de l’Observatoire national pour l’emploi et la lutte contre la pauvreté, la création de l’Agence nationale de gestion du micro-crédit, la mise en place du Fonds de garantie. D’autre part, et dans le cadre du soutien social aux catégories défavorisées, le nombre de bénéficiaires des programmes d’allocation forfaitaire de solidarité (AFS) et d’indemnité d’activité d’intérêt général (IAIG) s’élève à 823.460 en 2006.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran