ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie n’accueillera pas de bases militaires étrangères

 
L’Algérie n’acceptera pas l’installation de base militaire étrangère sur son territoire selon le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci.
dimanche 7 octobre 2007.

Aucune base militaire étrangère ne sera installée en Algérie. Tout en affirmant que la question n’est pas à l’ordre du jour, Medelci a indiqué que le terrorisme est un phénomène transnational et chaque pays a intérêt à s’organiser pour lutter contre ce fléau à l’intérieur de ses frontières. « Il ne s’agit pas de déposer des bases militaires là où il y a le terrorisme », précise le ministre. Sur une question inhérente à l’existence réelle d’Al Qaida en Algérie, le chef de la diplomatie a indiqué que « le phénomène » d’Al-Qaïda n’est pas algérien et qu’il avait ses relais un peu partout. Medelci relevera en passant que cette branche qui a transformé des innocents en kamikazes, souvent contre leur gré, tire profit, sur le plan médiatique, de quelques attentats commis de temps à autre. Rappelant que le peuple algérien, dans son intégralité, est pour la paix, le ministre a souligné qu’il ne peut y avoir d’actions, de temps à autre, que si elles sont inspirées par ceux qui préconisent encore le terrorisme et ceux-là sont forcément à l’extérieur.

Medelci a, d’autre part, indiqué que lors de sa dernière intervention devant l’assemblée générale des Nations unies, il avait appelé au nom de l’Algérie à l’élaboration d’une convention internationale de lutte contre le terrorisme et faire en sorte que la communauté internationale active pour ramener la paix dans les zones qui constituent des régions pour le développement du phénomène du terrorisme, notamment au Moyen-Orient. Sur d’autres questions, le ministre a d’abord souligné que l’un des objectifs de la proposition française de créer l’Union méditerranéenne consiste à coopérer avec les pays méditerranéens pour plus de sécurité. Enfin, le chef de la diplomatie algérienne a fait savoir qu’il a eu des contacts avec les ministres des Affaires étrangères des pays du Maghreb, lors de son séjour à New York, affirmant que la réunion des ministres de l’Union du Maghreb arabe se tiendra avant la fin de l’année 2007.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran