ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie a vécu un ramadhan 2007 meurtrier

 
Les routes d’Algérie ont été particulièrement meutreière pendant le ramadhan 2007 pendant lequel près de 150 algériens ont perdu la vie.
lundi 8 octobre 2007.

Près de 150 morts en Algérie dans des accidents de la route. Le nombre des victimes des accidents de la route en Algérie a visiblement augmenté durant les trois premières semaines du mois de Ramadhan où on enregistre près de 150 morts et plus de 1.700 blessés. Ce lourd bilan risque de s’alourdir encore, si rien n’est fait, durant les derniers jours du mois sacré qui enregistrent des pics dans le trafic automobile, beaucoup de gens rentrent chez eux pour passer la fête de l’Aïd avec leurs proches. Selon les chiffres communiqués par les services de sécurité, ce mois de Ramadhan a été le plus meurtrier avec une moyenne de huit morts et une centaine de blessés par jour. Le constat est alarmant.

Le nombre des accidents, qui a dépassé la barre symbolique de 1.000, a presque doublé par rapport à la même période de l’année écoulée. Les quatre dernières heures avant la rupture du jeûne sont les plus fatidiques pour les usagers de la route, puisqu’on constate que la majorité des accidents sont enregistrés entre 15h00 et 19h00 avec une pointe durant la dernière heure précédant le f’tour. La moitié des hécatombes sur les routes d’Algérie sont survenues durant les trois dernières heures de la journée. Les exemples de drames enregistrés quelques heures avant la rupture du jeûne ne manquent pas, à commencer par la dernière hécatombe qui a été enregistrée l’après-midi de samedi à Chlef et qui a coûté, selon un bilan toujours provisoire, la vie à 12 personnes en arrivant.

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran