ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie devant la Tunisie et derrière le Maroc selon RSF

 
L’Algérie est arrivée devant la Tunisie et derrière le Maroc dans le classement 2008 de la liberté de la presse dans le monde de Reporters Sans Frontières.
mercredi 17 octobre 2007.

L'Algérie, la Tunisie et le Maroc mauvais élèves de la liberté de la presse selon RSF. Dans ce classement mondial, RSF classe l’Algérie à la 123e place sur un total de 169 pays. Soit une légère amélioration par rapport au précédent classement de 2006 où notre pays occupait la 126e place. Dans ce classement, l’Algérie fait mieux que la Tunisie (145e) mais moins bien que le Maroc malgré un recul jugé inquiétant de la liberté de la presse dans ce pays. Le bilan des pays d’Afrique du Nord est très mitigé avec des remontées peu significatives en Algérie (123e) et en Tunisie (145e) et des chutes inquiétantes : celles du Maroc (106e) et de l’Égypte (146e), en raison des nombreuses poursuites judiciaires engagées contre la presse indépendante.

En Egypte, « les enquêtes publiées sur les abus policiers, le recours à la torture durant les interrogatoires ou encore le manque d’indépendance de la justice ont enragé les autorités égyptiennes qui ont resserré l’étau autour des journalistes indépendants » ajoute RSF. Par ailleurs, le Koweït (63e) est le premier pays arabe du classement 2007. Il devance les Émirats arabes unis (65e). Le Qatar arrive en 79e position. Paradoxalement dans les pays du Golfe, RSF affirme que « les autorités ont fait preuve de plus d’ouverture et, dans certains cas, des initiatives ont été prises afin de modifier le cadre juridique, dans un sens plus libéral ». Cependant, l’autocensure reste omniprésente dans la presse de ces pays, selon cette ONG. Autre bonne nouvelle en provenance du Golfe : « L’Arabie Saoudite (148e) quitte, pour la première fois, les vingt derniers du classement. » Enfin, sans surprise, deux pays nordiques -l’Islande et la Norvège- occupent les deux premières places du classement. L’Érythrée arrive, pour la première fois, en dernière position.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après l’Expression