ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’octroi des logements sociaux en Algérie sera durci

 
La politique d’octroi des logements sociaux en Algérie sera durcie pour lutter contre le spéculation selon ministre de l’Habitat.
samedi 20 octobre 2007.

Le spéculation touche le marché des logements sociaux en Algérie. Le gouvernement envisage d’instaurer une période d’incessibilité d’au moins 15 ans pour les logements sociaux (patrimoine de l’OPGI) déjà cédés à leurs occupants. Comprendre : les propriétaires de logements sociaux en Algérie ne pourront pas les vendre avant quinze ans. La mesure est contenue dans le projet de loi de finances pour 2008 qui sera soumis dans les prochains jours aux députés de l’APN. Officiellement, l’instauration d’une période d’incessibilité est destinée à combattre la spéculation qui touche les logements sociaux. L’instauration éventuelle d’une période d’incessibilité pour le logement social cédé explique que le gouvernement n’arrive pas à trouver les bonnes solutions pour contrôler le marché du logement. La décision de vendre les logements sociaux à leurs occupants était motivée en partie par la volonté politique de combattre le marché noir du logement.

Du coup, l’interdiction de vendre le logement social cédé risque de porter un coup fatal à l’opération de vente des logements sociaux décidée par l’Etat et de favoriser la spéculation au lieu de la stopper. Les occupants des logements sociaux trouveront toujours le bon moyen pour vendre leurs logements, loin du contrôle de l’Etat. L’expérience a montré en effet que malgré leur incessibilité, les logements sociaux se vendent et s’achètent sans difficultés en Algérie. En fait, cette mesure fait partie d’une vaste réforme du logement social entamée il y a plusieurs mois par le ministère de l’Habitat sur instruction du président de la République. Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Noureddine Moussa, a annoncé jeudi que le système d’accès au logement social est en cours de révision par ses services. « Le texte sera soumis au gouvernement une fois finalisé », a-t-il dit en réponse à une question orale d’un député en séance plénière de l’APN.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran