ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’ambassade de Grande-Bretagne en Algérie dément

 
Le responsable de l’ambassade de Grande-Bretagne en Algérie a précisé que Rafik Abdelmoumen Khalifa était toujours en détention près de Londres.
mardi 23 octobre 2007.

Rafik Khalifa condamné en Algérie et emprisonné en Grande-Bretagne. Dans un communiqué, rendu public hier, signé par la chargée de la presse et des relations publiques, l’ambassade de Grande-Bretagne en Algérie souligne, noir sur blanc, que « le 29 août 2007, un juge britannique a autorisé l’extradition vers la France de M. Khalifa dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen. Et qu’un appel a été introduit contre cette décision. M. Khalifa est toujours détenu dans l’attente du résultat de cet appel. A notre connaissance aucune demande de mise en liberté provisoire n’a été faite par M. Khalifa ».

Condamné, le 22 mars dernier, par contumace à la réclusion à perpétuité par le tribunal de Blida en Algérie, pour les chefs d’accusation d’« association de malfaiteurs, vol qualifié, détournement de fonds, faux et usage de faux », Rafik Khalifa a été arrêté le 27 mars en Grande-Bretagne où il s’était réfugié dans le cadre d’un mandat d’arrêt européen délivré par le tribunal de grande instance de Nanterre, en région parisienne. Le 29 août, un juge britannique a donné son feu vert à son extradition vers la France. La justice française le recherche dans le cadre d’une enquête sur des malversations présumées au sein du groupe Khalifa, dans les ex-sociétés Khalifa Airways, Antinéa Airlines, (transport aérien), et Khalifa Rent-a-Car (KRC, location de voitures), toutes enregistrées en France.

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après Le Quotidien d’Oran