ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie s’exprime sur les Algériens de Guantanamo

 
L’Algérie n’acceptera aucune condition pour le rapatriement des Algériens détenus dans la prison de Guantanamo selon le ministre Tayeb Belaïz.
mercredi 24 octobre 2007.

L'Algérie se dit prête à accueillir les les Algériens de Guantanamo. Les déclarations faites hier par le ministre de la Justice, Tayeb Belaïz, marquent les positions officielles de l’Algérie sur ce dossier, sujet à polémique depuis quelque temps. « Qu’il existe ou non des conditions, nous n’en accepterons aucune », a tenu à préciser Belaïz, en marge de la conférence gouvernement-walis. Le ministre a par ailleurs tenu à rappeler que « personne ne pourra interdire aux Algériens de retourner dans leur pays et si ces derniers ont commis des crimes, ils seront jugés selon la loi ». Dans la foulée, Belaïz a apporté un démenti formel aux informations faisant état d’un refus de certains détenus algériens de retourner au pays. « Aucun Algérien détenu à Guantanamo n’a refusé de revenir au pays », dit le ministre, rappelant au passage qu’une délégation algérienne de haut niveau s’est rendue dans cette prison et a recensé 17 détenus algériens.

Le ministre de la Justice avait déjà évoqué le cas de ces détenus en juillet dernier, affirmant qu’ils seront transférés en Algérie pour y être jugés. « Un groupe de travail mis sur pied pour prendre en charge l’affaire des Algériens détenus à Guantanamo s’est rendu sur place et a confirmé l’identité de 17 Algériens », avait précisé le ministre. « Leur procès se déroulera en Algérie, conformément à la loi algérienne, dans le cas où ils seraient reconnus coupables d’un quelconque crime, sans condition ni contrainte de quelque partie que ce soit », avait-il ajouté.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Quotidien d’Oran