ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La grande mosquée d’Alger fait parler d’elle

 
L’ouverture des plis financiers du concours d’architecture pour le projet de la grande mosquée d’Alger a eu lieu à Dar El-Imam près d’Alger.
jeudi 25 octobre 2007.

La probable grande mosquée d'Alger. Cette réunion qui devait se dérouler en présence du président de la République, des membres du gouvernement dont notamment le ministre des Affaires religieuses, en tant que responsable du maître de l’ouvrage, s’est finalement tenue en présence des cinq soumissionnaires, lauréats choisis parmi les 17 bureaux d’études qui ont déposé leurs offres pour le projet de la grande mosquée d’Alger. Il s’agit du français « A.S. architecture Studio », le franco-anglais « ATSP/ATKINS », le germano-tunisien « Kiefef Ste Krebs Und », l’allemand « IPRO Plan » et l’iranien « Genidar SARL ». Les grands absents étaient aussi les bureaux d’études nationaux qui n’ont pas participé au concours car, ne remplissant pas les critères.

Selon le directeur général de l’Agence chargée de la réalisation de la grande mosquée, M. Mohamed Alloui, cité par l’APS, « les bureaux d’études nationaux n’ont pas participé au concours car, ne répondant pas à une condition de taille, à savoir réaliser 8 milliards de centimes de chiffre d’affaires. Ce montant n’est pas une condition rédhibitoire, a tenu à préciser M. Alloui. Cette condition a, donc, écarté la candidature des bureaux nationaux du projet de la grande mosquée d’Alger considéré comme le troisième plus vaste lieu de culte musulman après les deux Lieux Saints (El-Haramayne) de la Mecque et de Médine. Le président de l’agence a précisé, en outre, qu’il a été « proposé aux bureaux d’études nationaux privés de se rassembler en groupe mais cela n’a pas eu lieu ».

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran