ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie-France : pour un partenariat renforcé

 
L’Algérie et la France sont engagées dans la voie d’une plus grande coopération selon les responsables des deux pays.
samedi 27 octobre 2007.

Hamid Temmar tente de convaincre les français d'investir en Algérie. C’est dans le contexte des préparatifs pour la prochaine visite du président français Nicolas Sarkozy en Algérie que le ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements séjourne depuis jeudi à Paris. Le ministre de l’Energie, Chakib Khelil, devrait lui emboîter le pas dans une dizaine de jours. Abdelhamid Temmar a rencontré le ministre de l’Economie et des Finances, Mme Christine Lagarde, et le Secrétaire d’Etat chargé des Entreprises et du Commerce extérieur, Hervé Novelli, fraîchement rentré d’Oran. Doté d’un portefeuille aux prérogatives économiques élargies après le récent remaniement, il en a profité pour aller à la rencontre du patronat. Il a enchaîné une série de rendez-vous avec des chefs d’entreprises dont le patron du numéro un de l’hôtellerie Accor, suivis d’un débat croisé au siège du Medef.

Devant un parterre d’une soixantaine de personnes, le ministre s’est efforcé de livrer une somme d’éléments « nouveaux » sur la sécurité et le climat d’investissements en Algérie. Les yeux rivés sur l’actualité récente, il a commencé par aborder le volet sécuritaire. Sans les citer nommément, il a minimisé les effets des derniers attentats contre les étrangers. Ces « incidents », pour « sérieux » qu’ils soient, « ne remettent pas en cause la stabilité revenue » et ne parasitent pas la « visibilité » de l’économie aux yeux des milieux d’affaires internationaux, selon le ministre. De ses discussions avec les ministres français, Temmar dit avoir passé au crible bien des questions. Au premier rang desquelles certaines tiennent à coeur les autorités algériennes. Ainsi en est-il du projet de création d’un « Bureau France » au sein de son département ministériel.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran