ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La lutte contre le terrorisme en Algérie sera renforcée

 
La poursuite de la lutte contre le terrorisme en Algérie est une priorité nationale selon le président Abdelaziz Bouteflika.
mardi 30 octobre 2007.

Abdelaziz Bouteflika s'exprime sur la situation en Algérie. C’est devant les hauts cadres de l’Etat, notamment ceux du secteur de la justice, ainsi que du staff gouvernemental que le Président a prononcé un discours. Dans son allocution, le Président Bouteflika a mis l’accent sur la nécessité de simplifier le travail de la justice en assurant une qualité de service afin de promouvoir un Etat de droit inébranlable. Tout en insistant sur le rôle majeur des juristes dans l’application des lois de la République, le chef de l’Etat a réitéré la nécessité de réformer et qui serait selon lui, "un moyen pour promouvoir la justice et instaurer un Etat de droit" en Algérie. Après avoir énuméré les réalisations du secteur de la justice en matière d’infrastructures et d’effectifs activant dans le secteur, revu à la hausse, le Président Bouteflika a insisté sur l’importance de la lutte contre la drogue et la corruption, sous toutes ses formes. Dans cette mission, le chef de l’Etat appelle les forces vives de la nation et surtout la justice à s’impliquer dans ce combat.

Par ailleurs, Abdelaziz Bouteflika a estimé que les efforts consentis ont rendu au secteur de la justice la place qui lui sied, avec l’application des lois de la République dans toute leur rigueur. D’autre part, le chef de l’Etat a considéré que le pouvoir judiciaire doit se libèrer des pressions qu’il subit afin de permettre aux hommes de loi de faire pleinement leur travail. Chemin faisant, le chef de l’Etat a indiqué que les actes terroristes qui continuent d’endeuiller les familles algériennes ne sont pas l’œuvre de groupes qui contestent la politique prônée ou un climat politique régnant, mais "ce sont des actes criminels qui visent les innocents, sans aucune référence religieuse, ou morale". Plus loin, le premier magistrat du pays a jouté que ces actes criminels visent "la croissance et le développement économique que prône l’Algérie", par des cercles " exerçant à l’intérieur et à l’extérieur du pays ". Sur le même volet, le Président Bouteflika a exhorté les citoyens " épris de ce pays " à plus de vigilance et de conscience.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après La Dépêche de Kabylie