ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Europe soutient l’Algérie contre le terrorisme

 
L’Europe est disposée à soutenir l’Algérie pour mieux lutter contre le terrorisme selon le président du Parlement européen, Hans-Gert Pottering.
vendredi 2 novembre 2007.

Hans-Gert Pottering s'exprime sur la coopération entre l'Europe et l'Algérie. Le président du Parlement européen a tenu à confier ses “impressions” sur son séjour et déclaré que “l’Algérie est effectivement sur la bonne voie, en termes de développement économique et politique”. Il a, en outre, rendu “un hommage à l’Algérie pour sa lutte contre le terrorisme”. “Pour le Parlement européen, la lutte antiterroriste est importante”, a précisé l’invité de l’Algérie, non sans insister sur le fait que le PE “accorde une plus grande importance au dialogue entre les cultures”. D’où, la décision, dira-t-il, de son Parlement de “considérer l’année 2008 comme l’année du dialogue entre les cultures”. Pour M. Pottering, il faut arriver à “une cœxistence pacifique” et établir de “véritables partenariats sur la base de la tolérance”, par “le dialogue des cultures”.

Le conférencier a, cependant, fait remarquer que l’Algérie est “un pays très important pour l’Union européenne”. “Je souhaite un développement pour l’Algérie, car je pense que c’est un pays très important en Afrique et pour l’Europe”, a renchéri le représentant du PE, puis de souligner plus loin : “L’Algérie est un pont entre le continent africain et l’Europe.” L’autre point abordé par Hans-Gert Pottering a concerné “l’intensification”, voire “le renforcement” des relations entre les pays de la région euroméditerranéenne. “Nous souhaitons relancer le processus de Barcelone. L’assemblée Euromed a un rôle important à jouer dans ce cadre”, a-t-il indiqué. Sur la question énergétique, particulièrement celle relative au gaz, M. Pottering s’est juste limité à rappeler que “l’Union européenne est, après la Russie, le 2e client de l’Algérie, en matière de gaz naturel”. “Mais, notre coopération ne saurait se limiter au gaz naturel. Nous voulons un vrai dialogue qui porte sur la culture”, a-t-il attesté, en s’excusant de mettre fin à la rencontre avec les journalistes, qui aura duré près de 20 minutes, pour ne pas rater son vol.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après Liberté