ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le prince Andrew bientôt en Algérie

 
La visite annoncée du prince Andrew duc d’York en Algérie se veut une opportunité de renforcer la coopération économique entre Londres et Alger.
vendredi 2 novembre 2007.

Le prince Andrew prochainement en visite en Algérie. Le prince Andrew, deuxième fils de la reine d’Angleterre, effectuera cette première visite du genre en Algérie, en sa qualité de représentant du Royaume-Uni en charge du commerce international et de l’investissement, souligne une source diplomatique. Cette visite, dédiée exclusivement à l’économie, reflète la croissance soutenue des relations bilatérales, notamment après la visite historique du président de la République M. Abdelaziz Bouteflika au Royaume-Uni au mois de juillet 2002. La visite du chef de l’État avait été couronnée par la signature de plusieurs accords, tandis que d’autres sont encore au stade des négociations, tel l’accord portant sur la non-double imposition. Les échanges économiques entre l’Algérie et la Grande-Bretagne ont enregistré un bond qualitatif, après l’entrée en vigueur de l’accord Sonatrach-British Petroleum (BP) au mois de juin 2005 portant sur l’exportation de gaz liquéfié algérien vers la Grande-Bretagne.

La valeur des exportations algériennes s’est élevée, en 2006, à 962,297 millions de livres sterling (une livre sterling équivaut à 2,0474 dollars), soit une hausse de plus de la moitié de la valeur des exportations algériennes vers le Royaume-Uni en 2005 (465,030 millions de livres sterling). L’Algérie devient ainsi le deuxième exportateur arabe vers la Grande-bretagne et le cinquième exportateur des pays hors Union européenne (UE) vers ce pays. L’Algérie occupe également le troisième rang en matière d’exportation de gaz liquéfié vers la Grande-Bretagne (5% de la consommation qui devrait atteindre 12% au cours des prochaines années). BP est le premier investisseur en Algérie, avec un total de 4 milliards de dollars d’investissement. L’Algérie et la Grande-Bretagne ont convenu, au cours de la deuxième session du comité algéro-britannique sur les relations bilatérales, tenue en juillet 2007, à Londres, de soutenir les relations de coopération dans les secteurs économique, sécuritaire, militaire, culturel et éducatif.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après Liberté