ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie séduite par le projet d’Union méditerranéenne

 
L’Algérie s’intéresse au projet d’Union méditerranéenne proposé par le président français Nicolas Sarkozy d’après un diplomate français.
mardi 13 novembre 2007.

L'Algérie et la France s'engagent à renforcer leur coopération. C’est ce qu’a déclaré, hier, Alain Le Roy, ambassadeur français chargé du projet d’Union de la Méditerranée à l’issue de sa visite de deux jours en Algérie. « J’ai eu le sentiment d’un très fort intérêt de mes interlocuteurs pour le projet d’Union de la Méditerranée, auquel j’ai constaté qu’ils avaient déjà beaucoup réfléchi et qu’ils soutenaient. Ils m’ont fait de très utiles suggestions que je vais rapporter à Paris », a-t-il souligné. L’ambassadeur français, qui avait été reçu par Mourad Medelci, ministre des Affaires étrangères, et Cherif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, était venu à Alger pour préparer la visite du président Sarkozy prévue pour le début du mois de décembre.

Ces déclarations interviennent après seulement deux jours de celles faites par M. Medelci qui avait annoncé à Bruxelles que l’Algérie était « favorable » à ce projet mais à condition qu’il régénère les deux cadres de coopération existants, notamment le processus de Barcelone. Le ministre avait estimé « évident » que si ce projet consiste à initier des projets de co-développement méditerranéens, l’Algérie ne pourrait qu’être d’accord. L’Algérie, qui prône une approche proactive des pays du sud de la Méditerranée, notamment des pays membres de l’UMA, ne « perçoit pas ce projet comme un risque pour le processus de Barcelone et la Politique européenne de voisinage », selon le ministre. L’initiative du président français sera, d’ailleurs, au programme de la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UMA prévue le 30 novembre prochain à Rabat.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran