ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : Le numéro deux du GSPC éliminé

 
Les forces de sécurité ont porté un coup dur à Al-Qaida en Algérie en éliminant le terroriste Abdelhamid Saâdaoui considéré comme étant le numéro deux du GSPC.
samedi 17 novembre 2007.

Les terroristes traqués en Algérie par les forces de sécurité. En effet, l’ex- »émir » de la zone 2 du nors de l’Algérie, qui roulait à bord d’une Peugeot 406, en compagnie d’un second terroriste depuis Azazga et se dirigeant vers Tizi-Ouzou a été intercepté au lieu-dit Assiakh Oumeddour, sur la RN 12, mercredi, peu après 19 heures, non loin du barrage fixe de l’ANP. L’adjoint de l’ »émir » national du GSPC a été éliminé sur le coup alors que son compagnon a été blessé. Un important lot d’armes a été récupéré à savoir : des grenades, 2 PA, une kalachnikov, 19 téléphones mobiles, un micro-ordinateur portable et de précieux documents relatifs à l’organisation terroriste.

La neutralisation de ce terroriste connu pour être un « électron libre » au sein du GSPC est un sérieux coup porté aux irréductibles de Droudkel Abdelmalek, alias Abou Moussaab Abdel Ouadoud qui perd ainsi un lieutenant et un allié qui s’est toujours rangé à ses côtés. Saâdaoui Abdelhamid, âgé de 32 ans, originaire de Aïn El-Hamra (Bordj Ménaïl), d’où l’est aussi l’ »émir » Droukdel, était à la tête de la zone 2 (nord de l’Algérie) avant d’être déchu, il y a plus d’une année, suite au mécontentement de plusieurs phalanges qui l’accusaient de détournement de l’argent du racket.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran