ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le sud de l’Algérie sous l’oeil des américains

 
Les frontières sud de l’Algérie restent sous surveillance en raison de la menace terroriste alimentée par le trafic d’armes.
samedi 17 novembre 2007.

L'Algérie doit sécuriser ses frontières sud. Dans une déclaration à la presse au terme d’une tournée dans quatre pays africains, le responsable américain John Negroponte a indiqué que les Etats-Unis souhaitaient travailler avec les deux gouvernements sur les domaines liés aux problèmes de la sécurité le long des frontières entre l’Algérie et le Mali. « J’ai cru comprendre que le président du Mali se rendrait bientôt en Algérie et que le problème de sécurité le long des frontières entre les deux pays sera abordé. C’est un domaine sur lequel nous aimerions travailler avec les deux gouvernements et les autres pays ouest-africains », a déclaré le diplomate américain.

M. Negroponte a tenu à préciser que la présence américaine au nord du Mali (sud de l’Algérie) n’est pas une présence militaire et que les Etats-Unis n’ont aucune intention d’implanter une base militaire dans la région. « Cette présence se limite à la formation et aux exercices conjoints », dira le responsable américain. Il faut souligner dans ce sens que les Etats-Unis forment depuis 5 ans dans le nord du Mali, notamment à Tombouctou, des troupes maliennes à la lutte contre le banditisme et le terrorisme, dans le cadre de l’initiative Pan-Sahel. Les déclarations du secrétaire d’Etat adjoint US interviennent au lendemain du témoignage devant le Congrès américain du général William Ward, le chef du commandement régional militaire pour l’Afrique, Africom. Le général Ward a promis devant le congrès que l’Africom contribuerait à la sécurité sur le continent africain, sans interférer dans les opérations de maintien de la paix.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran