ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Bouteflika défend ses réformes en Algérie

 
Le président Abdelaziz Bouteflika a défendu les réformes engagées en Algérie à l’occasion de sa visite de travail en Italie.
samedi 17 novembre 2007.

L'Algérie et l'Italie renforcent leur coopération. Abordant la situation politique de l’Algérie à moins d’un mois des élections locales, le président Bouteflika a précisé que « le processus de réformes politiques mis en œuvre par l’Algérie a conduit à la consolidation des ancrages de la démocratie avec la consécration du multipartisme, l’affermissement de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance, de la liberté d’expression et de presse et le renforcement des institutions démocratiques aux niveaux local et national, permettant, ainsi, une plus grande implication de la société civile dans la gestion des affaires publiques ».

Questionné sur les risques qu’encourt l’Algérie, surtout après l’annonce du ralliement du GSPC à El-Qaïda Maghreb, M. Bouteflika répond que « la menace d’une résurgence du terrorisme est toujours là et elle s’étend non seulement à l’ensemble du Maghreb, mais, en fait, à l’ensemble de la planète. « C’est pour cela que notre vigilance ne faiblira pas tout comme notre volonté de combattre ce fléau par tous les moyens dont nous disposons », a-t-il dit. Il faut noter que le gouvernement italien a toujours soutenu l’Algérie, notamment durant la décennie noire. Pour rappel, à moins d’une semaine des attaques terroristes qui ont visé le palais du Gouvernement, le ministre italien des Affaires étrangères, Massimo d’Alema, n’a pas annulé sa visite en Algérie.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après la nouvelle république