ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’extradition de Rafik Khalifa en Algérie piétine

 
L’extradition de Rafik Khalifa en Algérie pourrait prendre du temps en raison du manque de volonté du gouvernement Belkhadem.
lundi 19 novembre 2007.

Rafik Khalifa refuse son extradition en Algérie. L’ambassadeur de la Grande-Bretagne en Algérie, Andrew Henderson est revenu sur l’affaire de l’ex-golden boy Abdelmoumen Khalifa et la demande d’extradition déposée par la justice algérienne à la fin du mois d’octobre. M. Andrew Henderson a tenu à préciser que « cette demande est la première demande d’extradition déposée par l’Algérie et aucune autre demande n’a été déposée auparavant. La demande se trouve entre les mains de la justice britannique qui aura à trancher ». Interrogé sur les chances d’aboutissement de la requête algérienne, sachant qu’une demande similaire a été faite par la justice française, le représentant de la diplomatie britannique a souligné que « c’est la justice britannique qui va trancher sur la demande d’extradition déposée par la justice algérienne et celle déposée par la justice française ». Par ailleurs, Rafik Khalifa s’est toujours refusé à être jugé en Algérie où il a été condamné à la perpétuité.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran