ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie accueille la conférence des contrôleurs aériens

 
L’Algérie organise la 18e conférence de la Fédération internationale des contrôleurs de trafic aérien pour la région Afrique et Moyen-Orient.
mardi 20 novembre 2007.

L'Algérie veut se développer dans le contrôle du trafic aérien. Pas moins de 46 pays ont pris part à cet événement organisé à l’hôtel Sheraton à Alger en Algérie et qui s’étalera jusqu’à demain mercredi. Parce que l’adaptation aux nouvelles techniques en matière de contrôle aérien doit être une priorité, un plan de modernisation a été mis en place, pour ce qui concerne notre pays depuis plusieurs années, a indiqué hier le directeur général de l’Etablissement national de navigation aérienne M. Hocine Chaabane au cours de son intervention. Pas moins de 300.000 mouvements sont recensés sur l’espace aérien algérien en 2006, soit une hausse de 8 % par rapport à 2005, a indiqué le même responsable qui souligne, qu’un « investissement colossal » a été consenti par notre pays pour l’acquisition de nouveaux matériels mais aussi la formation du personnel et des contrôleurs aériens.

M. Chaabane fera savoir que dans le cadre de cet ambitieux programme, plusieurs nouveaux radars sont installés au nord de l’Algérie. L’objectif, souligne le responsable de l’établissement national de navigation aérienne, est de pouvoir contrôler le total de l’espace aérien algérien. A ce sujet justement, il annoncera que le Sud algérien dont la couverture est quasi inexistante sera doté de 8 nouveaux radars ainsi que 29 stations. Il faut savoir que le « contrôle aérien » a déjà bénéficié de 3 milliards de DA pour sa modernisation. Selon le ministre des Transports M. Mohamed Maghlaoui, la sécurité des transports n’est pas uniquement une question de moyens mais également et surtout une question de formation des ressources humaines.

Synthèse de Souad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran