ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les universités algériennes face à la grogne des étudiants

 
Les étudiants de plusieurs universités algériennes dénoncent le manque de chambres universitaires et la détérioration du cadre pédagogique.
mercredi 21 novembre 2007.

La contestation, qui avait perturbé certains instituts, facultés ou résidences universitaires à l’Est, au centre et à l’Ouest du pays, la semaine dernière, semble avoir fait tache d’huile. Après Tizi-Ouzou, El-Tarf, Sétif, Alger, Boumerdès, Constantine etc... la grogne a gagné d’autres universités dans différentes région d’Algérie. Le scénario est presque identique à celui de la précédente rentrée universitaire, elle aussi marquée par une série d’actions de protestation, qui n’ont pas été sans avoir des répercussions néfastes sur le cursus des étudiants. Les innombrables communiqués qui émanent, presque quotidiennement, des organisations estudiantines confirment le malaise ambiant et le climat de tension largement perceptible dans les universités et les cités U.

A Oran, plus de 500 étudiants en sciences de gestion ont manifesté leur colère lundi, en fermant l’accès à l’institut des sciences économiques. Les étudiants qui protestaient contre le manque de places pédagogiques ont organisé une marche de protestation jusqu’à l’institut des sciences de génie mécanique IGMO. Le même climat de tension est signalé du côté de l’université de Sidi Bel-Abbès où des étudiants de la faculté de médecine (département de chirurgie dentaire), et celle des sciences commerciales, observent une grève depuis deux jours. A Tiaret, ce sont les étudiants en sciences vétérinaires qui entament leur deuxième journée de grève. Selon l’UGEL, les étudiants protestataires réclament plus d’encadreurs, de manuels de références, un programme précis des sorties scientifiques, la délivrance dans les délais des attestations et diplômes etc...L’UGEL a lancé un appel à la protestation à partir d’hier pour dénoncer « le déficit en matière d’hébergement et de restauration, l’absence d’une bibliothèque, d’une salle d’internet, de douches, d’eau, d’infrastructures culturelles et sportives »...etc.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Quotidien d’Oran