ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie attend les excuses de la France

 
Plusieurs personnalités en Algérie estiment que la France doit présenter des excuses officielles pour les crimes qu’elle a commis pendant l’ère coloniale.
samedi 1er décembre 2007.

L'Algérie et la France doivent s'entendre pour construire l'avenir. Plusieurs dizaines de personnalités et de citoyens des deux rives ont choisi l’opportunité de la visite d’Etat de Nicolas Sarkozy en Algérie pour lancer un appel dans cette direction. Les signataires plaident pour soustraire la relation bilatérale au poids du passé et l’inscrire dans une perspective d’avenir. Mais, à leurs yeux, cette quête suppose au préalable de solder le contentieux historique. « Le passé colonial ne cesse de resurgir, faisant obstacle à des relations apaisées entre la France et les pays qu’elle a autrefois colonisés », observent les signataires dans l’appel publié, hier, par le quotidien Le Monde. Parce qu’elle a été la plus sanglante et la plus dramatique, la page algérienne constitue la séquence la plus problématique du passé colonial de la France.

Couronnement d’une initiative d’historiens français et algériens, l’appel a mûri au bout d’une quinzaine de jours. Au rang des initiateurs, les Algériens Mohamed Harbi, Lemnouar Merouche, Omar Carlier, Malika Rahal, Hassan Remaoun, Ouarda Siari-Tengour, Karima Dirèche-Slimani et Sadek Benkada et Tewfik Allal. Côté français, l’idée de l’appel a été portée par les historiens Raphaëlle Branche, Jacques Frémeaux, Jean-Charles Jauffret, Gilles Manceron, Gilbert Meynier, Eric Savarese, Pierre Sorlin, Benjamin Stora, Sylvie Thénault et l’éditeur François Gèze. Sitôt finalisé, le texte s’est assuré plus d’une centaine de signatures. Dont celle de l’ancien ministre (PS) français Pierre Joxe - Président de l’association France-Algérie et fils de Louis Joxe, négociateur en chef à Evian -, du Maire de Paris, Bertrand Delanoë, de plusieurs ex-ministres de gauche, de Hocine Aït Ahmed, de Abdelhamid Mehri, etc. Le texte intégral de l’appel et la liste des signataires est consultable sur le site de la section de Toulon de la Ligue des droits de l’homme (http://www.ldh-toulon.net/).

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran