ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La participation aux élections en Algérie atteint 44%

 
Le taux de participation aux élections locales en Algérie a atteint 44,09% selon le ministre Yazid Zerhouni.
samedi 1er décembre 2007.

Les élections locales se sont bien déroulées en Algérie. Les élections locales du 29 novembre ont enregistré une hausse du taux de participation par rapport aux dernières législatives du 17 mai 2007 en Algérie. Malgré les intempéries, les électeurs se sont rendus aux urnes. Si les résultats préliminaires confortent la position du FLN qui a recueilli la majorité des voix exprimées avec des taux légèrement supérieurs à 30%, mais enregistre un léger recul, la surprise vient du FNA qui s’est hissé au troisième rang derrière le FLN et le RND, “damant le pion” au MSP. Cette surprise s’explique, selon Noureddine Yazid Zerhouni, qui a annoncé hier dans une conférence de presse ces résultats, non pas par adhésion idéologique ou politique au parti, mais plus par le fait qu’il s’est ouvert aux dissidents des autres partis en leur “offrant son sigle”. “Beaucoup de partis traditionnels ont vécu beaucoup de problèmes internes, il y eut des dissidents. Le FNA a eu l’intelligence de leur prêter son sigle”, a-t-il expliqué.

Il est également à remarquer la remontée du RND qui consolide sa position de seconde force politique en Algérie. Malgré les quelques incidents, qui ont émaillé le scrutin dans des localités, incidents générés par des candidats déçus à la fin de l’opération et qui n’ont, selon le ministre de l’Intérieur, aucune incidence sur les résultats, il s’est félicité de la sérénité, du calme et de la transparence qui ont caractérisé le déroulement du vote. Si ce n’étaient les intempéries, le taux de participation serait plus élevé, a estimé M. Zerhouni qui a mis l’accent sur les conditions exceptionnelles de transparence de l’opération. Les observateurs, les représentants de parti ont suivi le scrutin depuis le début jusqu’au dépouillement. Et contrairement à son attitude vis-à-vis des partis au lendemain des législatives du 17 mai dernier, le ministre de l’Intérieur a félicité les partis qui ont fourni un grand effort pour sensibiliser les citoyens, mais aussi en élevant le niveau de leurs candidats et en renouvelant leurs listes. En effet, plus de 70% des candidats ont moins de 50 ans, 35% des candidats présentés par les partis ont un niveau universitaire et postgraduation. Ce qui eut pour effet, selon Zerhouni, de mobiliser les électeurs.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Liberté