ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Nicolas Sarkozy en Algérie en commercial

 
Le président français Nicolas Sarkozy arrive en Algérie en position de force dans une mission de commercial au profit des groupes français.
lundi 3 décembre 2007.

Le commercial Nicolas Sarkozy en visite d'Etat en Algérie. Le chef d’Etat français Nicolas Sarkozy a réussi ce qu’aucun homme politique français n’avait réussi avant lui : pousser l’Algérie à lui présenter ses excuses, et à se réclamer de son amitié. C’est le curieux résultat d’une fin de semaine agitée, couronnée par un ballet nettement mieux maîtrisé du côté français que du côté algérien. Car si le système français a fait preuve d’une rare maîtrise, et d’une efficacité redoutable, durant ces semaines qui ont précédé la visite du chef de l’Etat français à Alger, du côté algérien, à l’inverse, l’amateurisme a prévalu, au point de fragiliser des positions qui, au départ, ressemblaient à des forteresses.

Pour l’Algérie, le bilan est affligeant. La victoire est loin, et la défaite se transforme en déroute. Une position très solide est devenue extrêmement vulnérable, à cause de graves dysfonctionnements politiques. Un gouvernement, supposé diriger l’Algérie, n’arrive pas à définir une politique envers son principal partenaire étranger, ni à l’appliquer de manière cohérente. En effet, pendant que la partie algérienne disserte sur le passé et suppute sur les lobbies auxquels appartiendrait Nicolas Sarkozy, la partie française, elle, prépare les dossiers, prévoit les contrats et met en place les mécanismes qui lui permettent de tirer le maximum de ce que peut offrir l’Algérie. D’ores et déjà, il est question de contrats pour cinq milliards d’euros. Nicolas Sarkozy rapporte ainsi à la France 2,5 milliards de dollars par journée de visite à l’étranger.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran