ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Plus de 100 terroristes éliminés en Algérie depuis avril

 
Pas moins de 100 terroristes ont été éliminés en Algérie par les services de sécurité depuis le mois d’avril passé.
lundi 3 décembre 2007.

La traque des terroristes se poursuit en Algérie. Les plus importantes opérations d’investigations sont assurément celles qui ont permis la mise hors d’état de nuire des plus redoutables « architectes » des attentats kamikazes de Bab Ezzouar, du Palais du gouvernement, de Lakhdaria, Batna et Dellys. A la veille même des attentats kamikazes du 11 avril, les services de sécurité avaient abattu l’émir de katiba Tarek Ibn Ziad à Amizour, dans la wilaya de Béjaïa, lors d’une offensive militaire. De même, les éléments de l’Armée nationale populaire ont démantelé, lors de deux opérations à Béjaïa et Aïn Defla, trois katibat. Il s’agit de katiba El Houda, katiba Jounoud Allah et katiba Tarek Ibn Ziad. Le 26 avril, sur la base de renseignements, les mêmes services, mettront fin aux activités de Samir Saâyoud alias Abou Abdallah Mossaâb. Cet émir a été arrêté et attend son procès. Abi El Abbès, chef de la cellule chargée des kidnappings sera, à son tour, abattu à Aït Yahia Moussa à l’ouest de la wilaya de Tizi Ouzou (nord de l’Algérie), le 16 mai 2007.

Par ailleurs, les services de sécurité ont réussi à mettre hors service H. Rabah alias Zakaria, gendre de Saâdaoui. Le 30 juillet 2007 Haroun El Achache de son vrai nom Nour Mohamed, chargé de l’armement du Gspc, et coordinateur des groupes terroristes du Centre et du Sud sera abattu. Cet émir était à la tête de katiba el moulathamoun. Le jour suivant, l’émir de la zone 9, Abdelkader Ben Messaoud alias Massaâb Abou Daoud, se rend aux services de sécurité. Tout en dénonçant la dérive de Abdelmalek Droukdel quant à la stratégie kamikaze, cet émir fait des aveux très importants aux services de sécurité. Pas moins de 10 jours après, soit le 11 août, ledit El Khaït, émir de la sériat de Boumerdès, décide de déposer à son tour les armes après 14 ans de maquis. Le 22 septembre, c’est la reddition de Hassen Hattab qui sera officialisée. Le 10 octobre, les services de sécurité mettant à exécution un plan d’investigation, ont réussi à neutraliser Ouazana Mohamed alias Abou El Walid dans un guet-apens, alors que celui-ci tentait de perpétrer une attaque suicide. Le même mois, Zoheïr Harek alias Sofiane Fassila, sera à son tour abattu.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après l’Expression