ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Air Algérie manque d’avions

 
Le manque d’avions chez Air Algérie et la mauvaise gestion de son programme de vols causent des retards qui ne sont pas sans conséquences sur l’image de la compagnie.
lundi 3 décembre 2007.

Un avion Boeing d'Air Algérie. Le bilan de la période de pointe 2006 révélait une forte dégradation de la ponctualité des avions d’Air Algérie, passée de 74 à 57% par rapport à la même période 2005, avec plus de 20% des retards d’une durée supérieure à deux heures. Aujourd’hui, nous a expliqué M. Boucelha, " la situation s’est nettement améliorée ". "La ponctualité à Air Algérie s’améliore. L’on enregistre une nette progression tous réseaux confondus. Air Algérie a généralement des rotations qui s’enchaînent sur la même flotte. Nous ne faisons aucune différence entre le réseau intérieur et extérieur. Pour l’instant, nous réalisons des vols selon un programme. Les vols charters destinés aux pétroliers installés au sud du pays sont en train de constituer une part importante dans le programme d’Air Algérie. L’affrètement est dense ", assure-t-il. Il reste que la compagnie nationale fait face à des problèmes endogènes et exogènes qui entravent la ponctualité des vols.

L’un des soucis essentiels des responsables d’Air Algérie réside dans le manque d’avions. Dans la foulée du renouvellement de sa flotte, la compagnie a mis à l’arrêt des appareils devenus vétustes dont des Boeing 737-200 et 727-200. La flotte d’Air Algérie est désormais composée de 32 avions (dont 3 sont affrétés) dont la moyenne d’âge varie entre 4 et 5 ans. Les plus récents datent de l’année 2006. " Ce sont des avions dont rêvent certaines compagnies ", lance M. Boucelha. Néanmoins, le besoin d’appareils supplémentaires se fait sentir. " Nous ressentons le manque d’avions. Bien que le programme d’exploitation soit ambitieux, la demande peut encore évoluer. L’on peut également immobiliser des avions pour des raisons techniques ", affirme M. Boucelha. Et d’ajouter : " Il est une nécessité absolue d’avoir des avions supplémentaires ". Le responsable des Transports affirme que sa compagnie attend l’autorisation nécessaire pour l’acquisition de nouveaux appareils.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan