ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Ban Ki-moon attendu en Algérie

 
La visite en Algérie du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, prévue demain, intervient une semaine après les attentats terroristes d’Alger.
lundi 17 décembre 2007.

Ban Ki-moon demain en Algérie. Le timing de la visite du secrétaire général de l’ONU, le sud-coréen Ban Ki-moon, se veut aussi une marque de soutien inconditionnel à l’Algérie dans son combat contre le terrorisme international. Le secrétaire général des Nations unies, qui sera reçu par le président Bouteflika, ne manquera certainement pas, ajoutent les mêmes sources, de réaffirmer au gouvernement ainsi qu’au peuple algérien endeuillé par les attentats suicide du 11 décembre la disponibilité de la communauté internationale à redoubler d’efforts afin de venir à bout d’un phénomène dévastateur qui n’épargne désormais personne ni aucun pays dans le monde. Il s’agira aussi très probablement de discuter avec les autorités algériennes de la reprise dans les brefs délais des activités onusiennes et dans ce cadre, il est plus nécessaire de trouver un nouveau siège qui accueillera le Pnud et le HCR.

Au-delà de la condamnation de l’acte terroriste, les Nations unies considèrent que les attentats d’Alger sont les plus sanglants perpétrés ces dix dernières années. Le Conseil de sécurité des Nations unies a décidé au lendemain du drame du 11 décembre de renforcer les mesures de sécurité autour de leur représentation à travers le monde. Il faut savoir que Ban Ki-moon a dépêché à Alger jeudi dernier soit deux jours après les attentats l’administrateur du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), M. Kamel Dervis qui est également chargé de la sécurité au sein de l’organisation onusienne. À cette occasion, M. Dervis avait déclaré que l’Algérie est un “partenaire important” pour l’ONU. “Nous attachons une grande importance à notre partenariat avec l’Algérie et à son apport au système des Nations unies, notamment dans sa participation aux grands débats internationaux”, avait-il indiqué, lors d’une conférence de presse, avant de condamner le double attentat du 11 décembre.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Liberté