ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et le Maroc veulent dominer le ciel maghrébin

 
L’Algérie et le Maroc prévoient d’investir plusieurs milliars de dollars pour acquérir des avions de chasse dans une course au contrôle du ciel maghrébin.
samedi 22 décembre 2007.

L'Algérie et le Maroc dans une course à l'armement. Les Américains considèrent bien publiquement que l’Algérie est un « partenaire important » dans la lutte contre le terrorisme mais, à l’évidence, elle ne l’est pas autant que le Maroc. L’Algérie se fournissant d’avions de chasse auprès de la Russie, certains pourraient y voir la persistance d’une sorte de guerre froide et de positionnement de « basse intensité » entre la Russie et les Etats-Unis dans la région du Maghreb. Des informations, non confirmées de source officielle, ont fait état, récemment, d’un mécontentement d’Alger au sujet de la qualité des dernières livraisons russes ; certains l’associant même à l’annonce de la fin du « mémorandum d’entente » entre Gazprom et Sonatrach faite le P-DG de l’entreprise nationale des hydrocarbures. Les bruits sur un mécontentement algérien pourraient être un message à destination de la Russie mettant sur la balance, la possibilité d’une remise en cause des contrats conclus.

Car, en la matière, la « concurrence » joue fortement et l’aspect financier pèse autant, sinon davantage, que les enjeux géopolitiques. L’annonce de la vente des F-16 au Maroc est, en tout cas, un échec définitif du français Dassault à placer ses Rafale dans ce pays très ami, malgré la pression des officiels français. Le groupe Dassault qui n’a pas réussi à placer de Rafale à l’exportation est le grand perdant économique de la transaction annoncée entre les Etats-Unis et le Maroc. Il ne lui reste que la Libye dans un « marché » maghrébin où les choix en matière d’équipements sont faits pour les prochaines années, à savoir des chasseurs russes pour l’Algérie, et des avions américains pour le Maroc.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran