ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie doit moderniser ses forces de police

 
La modernisation des forces de police en Algérie est devenue une urgence nationale pour faire face à la recrudescence du terrorisme islamiste.
lundi 24 décembre 2007.

Pour la professionnalisation de la police en Algérie. Passé le choc du double attentat du 11 décembre à Alger, le patron de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) prend les mesures qu’il avait promises au lendemain des actes terroristes rendus possibles à cause du relâchement de la vigilance des forces de police en Algérie. Le manque de vigilance a été relevé par le ministre de l’Intérieur qui a évoqué la mise en place d’un nouveau dispositif pour combattre cette violence. M. Ali Tounsi a donné les contours de ces nouvelles mesures empreintes d’un durcissement. En plus de la révision et de l’adaptation du dispositif, le DGSN a annoncé un mouvement dans les structures de la Sûreté nationale. “Attendez-vous à de nouvelles dispositions, mais également à un grand mouvement au sein des rangs de la Sûreté nationale, au cours des prochaines semaines”, a-t-il déclaré à l’occasion de l’Aïd-el-Adha.

Toutefois, peut-on se demander, le durcissement va-t-il ramener plus de discipline et de vigilance ? Car bien avant les attentats, le directeur de la police avait invité les incapables à prendre la porte sans attendre d’y être poussés, mais là, il n’est plus question, sauf peut-être s’il est sous-entendu que le “tamis” fera lui-même le travail. Toutefois, ceux qui ne disposent pas de capacités à faire face au terrorisme en Algérie seront affectés dans d’autres services. “Subalternes”, a précisé Ali Tounsi. Ce qui suppose éventuellement une révision des grades. “Il n’est plus question de fermer les yeux sur l’incapacité de certains à gérer les crises et les situations extrêmes, dans la conjoncture actuelle”, dit-il signifiant clairement une volonté de “tolérance zéro”. “Je serai intransigeant avec ceux qui auront failli à cette règle”, a-t-il ajouté. Et de responsabiliser ceux qui sont chargés de la sécurité des citoyens qui sont en majorité les victimes et les cibles des terroristes. “Le laxisme peut coûter la vie à des citoyens dont la sécurité dépend de vous”, a-t-il averti tout en proposant de capitaliser l’élan populaire contre ce phénomène “qui va faciliter le maillage systématique de toutes les régions du pays”.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Liberté