ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La Fonction publique en Algérie en grève le 15 janvier

 
La grève des travailleurs de la Fonction publique en Algérie prévue le 15 janvier prochain vise dénoncer la baisse du pouvoir d’achat des fonctionnaires.
samedi 29 décembre 2007.

Belkhadem fait face à la grogne sociale en Algérie. Il s’agit également, selon les initiateurs de cette action de protestation réunis au sein de la Coordination nationale des syndicats autonomes de la Fonction publique, de contester le « déni d’existence des syndicats autonomes » par les pouvoirs publics qui refusent d’associer ces organisations dans tout processus de négociation. « Nous sommes des syndicats autonomes agréés, mais on ne nous considère toujours pas comme des partenaires sociaux à part entière », confie Meriane Meziane, coordinateur national et porte-parole de la coordination. Il ajoute que les syndicats autonomes, qui ont pourtant une importante représentativité dans la fonction publique, demeurent marginalisés par le gouvernement. Concernant le choix de la date du 15 janvier pour l’organisation de cette journée de contestation, notre source affirme que cette date a été retenue par la coordination en hommage à la mémoire du défunt Osmane Redouane ancien SG du Conseil des lycées d’Algérie (CLA) qui avait succombé à une crise cardiaque il y a une dizaine de jours en plein cours dans le lycée de Bab El-Oued.

Le Conseil des lycées d’Alger avait décidé, rappelle-t-on, une action similaire le 15 janvier prochain en hommage à ce grand syndicaliste estimé par toutes les personnes qui l’ont côtoyé durant sa longue vie de militant pour les droits socioprofessionnels des enseignants mais aussi des fonctionnaires. « On a choisi cette date pour exprimer notre solidarité à ce grand syndicaliste qui avait toujours privilégié la convergence dans l’action syndicale », insiste M. Meriane. Il annonce, par ailleurs, que la coordination nationale des syndicats autonomes a aussi décidé de publier par voie de presse une lettre ouverte, le 3 janvier 2008, au président de la République dans le but de solliciter son intervention immédiate pour la prise en charge des revendications socioprofessionnelles légitimes des fonctionnaires.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran