ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Flambée de terrorisme en Kabylie

 
La Kabylie a connu plusieurs attaques terroristes quasi simultanées ce week-end qui ont visé les forces de sécurité.
samedi 29 décembre 2007.

Le terrorisme explose en Kabylie. En effet, juste après l’attentat à la bombe artisanale ce mercredi vers 17h contre une patrouille de gendarmes sur l’axe Thénia - Souk-El-Had en Kabylie où l’on a dénombré 3 blessés lesquels ont succombé à leurs blessures. Les groupes armés de l’ex-GSPC se manifestèrent dans plusieurs coins de Bouira, Boumerdès et Tizi Ouzou. A la cité des 480 Logements de Lakhdaria, non loin d’un lycée, un attentat à l’explosif sera planifié vers 22h contre une patrouille de la BMPJ. Certaines personnes indiquent le chiffre de cinq blessés, dont un gravement parmi les policiers, alors que d’autres ne font état que d’un seul blessé avec cette précision que ladite attaque a été énergiquement repoussée par les forces de sécurité. D’autres groupuscules sanguinaires d’El Farouk se sont attaqués à un canutonnement de l’APN au lieu dit Bakir près du village rural de Bourrabache, lors d’un violent accrochage qui s’en est suivi, un militaire a été gravement blessé, a-t-on indiqué.

A l’entrée ouest de l’ex-Palestro, un tronçon de voie ferrée est plastiqué au cours de la même nuit par le groupe islamiste local. aucun train ne passait par-là, à cet instant précis, mais ladite ligne ferroviaire est particulièrement endommagée sur une longueur de 10 mètres, a-t-on signalé. Nuit de terreur puisqu’on faisait état de la présence d’une autre bombe au village voisin de Beni-Amrane, précisément au lieu dit Oued Djemane jouxtant un site de chalets de sinistrés du séisme. L’on aura su cependant, suite à l’intervention d’une patrouille militaire, qu’il ne s’agissait que d’une fausse alerte. Au même moment, un autre groupuscule terroriste a tenté de s’approcher d’une loge d’agents de Sonatrach assurant le gardiennage d’un gazoduc, près du village agricole d’Aomar relevant de Bordj Ménaiel en Kabylie. Les agents en question ont pu à temps repousser cette incursion terroriste. Une attaque similaire a été dans le même temps déjouée par les gardes communaux d’Ait Ouarzeddine, dans la partie est de Sidi Ali Bounab. Mais toujours dans cette nuit du mercredi à jeudi, la horde sanguinaire a planifié une autre attaque, entre Ain Zaouia et la Gare d’Aomar, où l’on dénombre un blessé dans les rangs de la Police communale locale.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après la Dépêche de Kabylie