ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’université algérienne ne sera pas privatisée

 
L’université algérienne restera publique et ne sera pas privatisée selon le ministre de l’Enseignement supérieur Rachid Haraoubia.
vendredi 18 janvier 2008.

Rachid Haraoubia s'exprime sur l'université algérienne. Hier, lors de la conférence nationale regroupant les recteurs et directeurs de centres universitaires, le le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Rachid Haraoubia, s’est félicité de l’adoption du projet de loi d’orientation de l’enseignement supérieur, estimant qu’il s’agit d’avancée jamais réalisée dans les annales de cette édifiante institution qui accueille actuellement 1.052.000 étudiants dont 270.000 nouveaux inscrits au titre de l’année universitaire en cours. L’heure est à l’identification des lacunes et à l’évaluation de la réforme du système qui entame sa quatrième année. Intervenant à l’ouverture de cette conférence, consacrée aujourd’hui aux œuvres universitaires, le ministre a exhorté les recteurs et autres participants à œuvrer pour élever l’université algérienne au rang de celles reconnues mondialement, d’où la nécessité de renforcer la réforme « et ce, en donnant un contenu aux diplômes algériens ».

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Horizons