ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Interpol demande à l’Algérie de lui remettre Cheb Mami

 
Interpol a fait une demande à l’Algérie pour lui remettre le chanteur de raï Cheb Mami accusé dans le cadre d’une affaire de violence volontaire en France.
samedi 19 janvier 2008.

Cheb Mami en Algérie. L’information, rendue publique par le journal arabophone national En-Nahar dans son édition d’avant-hier, n’a, jusqu’à hier, pas été confirmée par les autorités judiciaires algériennes. Selon En-Nahar, Interpol a demandé officiellement à l’Algérie de lui remettre Cheb Mami, de son vrai nom Mohammed Khalifati, déjà sous le coup d’un mandat d’arrêt international émis par la justice française, en date du 18 mai 2007. La demande de l’organisation internationale de police a été, selon la même source, remise à la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), qui en a informé officiellement le ministère de la Justice. Ce dernier, en a, à son tour, saisi le procureur de Saïda, où est situé le domicile familial de Cheb Mami.

L’information qui, faut-il le souligner, n’a pas été confirmée de source judiciaire algérienne, suscite bon nombre d’interrogations, notamment au sujet d’une éventuelle extradition vers la France de la star du Raï algérien. Car, la loi algérienne est claire à ce sujet. Elle ne permet pas l’extradition des nationaux. Une source judiciaire algérienne avait en effet, jugé « fort improbable, voire exclue » l’éventualité de voir l’Algérie remettre Cheb Mami à la justice française, car, avait-elle expliqué au Quotidien d’Oran, « la loi algérienne, comme celles des autres pays de par le monde, interdit l’extradition des nationaux ». La même source avait affirmé par ailleurs, que Cheb Mami « pourrait être jugé par la justice algérienne au cas où la France lui communique son dossier ». Agé aujourd’hui de 41ans, Mami avait été, pour rappel, mis en examen le 28 octobre 2006 pour « violence volontaire, séquestration et menace sur victime pour tendre à un retrait de plainte » sur une ex-compagne, Isabelle Simon, photographe de presse spécialisée dans la musique raï, avant d’être écroué à la prison de la Santé à Paris.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran