ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’université algérienne attend sa réforme

 
L’Etat doit accélérer la réforme de l’université algérienne pour lui permettre d’offrir aux étudiants des formations adaptées au marché du travail.
mardi 22 janvier 2008.

L'Université algérienne doit être modernisée. C’est en tout cas ce que ambitionne de faire le gouvernement algérien à travers le projet de loi amendant et complétant la loi relative à l’orientation de l’enseignement supérieur. En effet, dans son exposé ce lundi du projet de cette loi devant les membres du Conseil de la nation, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Rachid Harraoubia s’est astreint à l’exercice d’exploration des voies et moyens qui vont permettre au système universitaire algérien de faire un saut qualitatif. Et en ce sens rien ne semble avoir été laissé au hasard. Mais c’est surtout la politique de la carotte et du bâton qui prend ainsi le pas sur le système de « fonctionnariat » de l’enseignant des établissements universitaires qui a prévalu jusqu’ici. Et pour cause, si le gouvernement a décidé à travers le projet de décret exécutif relatif au statut des professeurs de l’enseignement supérieur des augmentations de salaires qui vont dépasser 150.000 dinars à la base.

Toujours sur cette lancée, les salaires attractifs vont minimiser le départ des enseignants des universités algériennes vers les établissements privés, selon le ministre qui souligne la nécessité d’assurer un climat favorable à l’enseignant à travers sa prise en charge sur les plans matériel et moral tout en laissant la voie ouverte à la concurrence. En contrepartie de ces avantages, désormais le professeur sera soumis à une évaluation puisqu’il doit présenter un rapport annuel à l’administration de l’université dans lequel il donnera dans le détail le travail accompli durant l’année universitaire. A partir de ce rapport, une évaluation pédagogique sera faite par les instances habilitées de l’université. Le but de cette évaluation n’est autre, selon le projet, que l’amélioration du rendement au sein des universités dans le cadre de la nouvelle orientation de l’enseignement supérieur décidée par le gouvernement.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com D’après le Quotidien d’Oran