ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie : Le ministère de l’Education recule sur le Bac

 
Face à la grogne des lycéens en Algérie, le ministère de l’Education annule l’application de l’approche par compétence pour la session 2008 du Bac.
samedi 26 janvier 2008.

Benbouzid s'exprime sur le Bac en Algérie. Démontrant sa bonne foi, le ministère de l’Education informe les candidats au bac et le personnel enseignant qu’un arrêté ministériel a été signé le 21 janvier dernier pour l’annulation de l’application de l’approche par compétence pour le Bac 2008 en Algérie tout en assurant qu’une panoplie de mesures viennent d’être prises pour garantir l’accomplissement des programmes. Le ministère a également mis en place un dispositif « opérationnel » de suivi de l’état d’avancement des programmes. Ce dispositif vise à « doter les enseignants des classes de 3ème AS d’un séquentiel de la progression pédagogique permettant de s’assurer l’accomplissement des programmes ». Mieux, le ministère annonce qu’une première rencontre de coordination et de suivi regroupant les membres de la commission nationale des programmes, les représentants de suivi de chaque wilaya et les inspecteurs pédagogiques se tiendra ce mardi à Alger pour élaborer une « feuille de route » et s’assurer de l’application des nouvelles mesures sur le terrain.

Des commissions ont été déjà installées dans les établissements secondaires, dans les 48 wilayas et au niveau du ministère et auront désormais pour seule mission le suivi de très près de l’état d’avancement des programmes et l’identification des obstacles pédagogiques qui peuvent surgir sur le terrain. « Au vu des mesures concrètes prises et des garanties données, le ministère de l’Education nationale tient à dissiper les inquiétudes des élèves et à les rassurer quant à la prise en charge de leurs préoccupations », précise le communiqué tout en soulignant que le ministère veillera « à la préservation du niveau intrinsèque du baccalauréat en Algérie qui correspond au premier grade universitaire et dont la valeur reste reconnue au plan international ». A la fin de ce communiqué, le ministère appelle les lycéens à regagner leurs classes et à se concentrer sur la préparation, sans retard, à cet examen déterminant pour leur avenir. Toutefois, beaucoup de zones d’ombre entourent ce communiqué du ministère de l’Education nationale qui ne précise pas, par exemple, quelle approche pédagogique a été choisie pour se substituer à l’approche par compétence pour l’élaboration des sujets de baccalauréat même si la seule « option » qui demeure actuellement reste le retour à l’ancienne approche par objectifs.

Synthèse de Billal, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran