ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’ambassadeur d’Algérie aux Etats-Unis s’exprime sur la lutte antiterroriste

 
L’ambassadeur d’Algérie aux Etats-Unis Amine Kherbi a souligné les efforts de notre pays dans la lutte antiterroriste en faveur de la sécurité globale.
lundi 28 janvier 2008.

L'Algérie lutte contre le terrorisme. Le diplomate algérien a mis l’accent sur l’importance de l’expérience algérienne en matière de lutte contre le terrorisme, dont les enseignements ont été bénéfiques pour la communauté internationale. Pour assurer une plus grande maîtrise de la mondialisation et partant appréhender le nouveau système international, l’ambassadeur d’Algérie aux Etats-Unis Amine Kherbi a estimé qu’il était important de concevoir des grilles de lecture adaptées et des modes de gestion rénovées. Il a rappelé à ce titre, qu’en cette époque troublée, soumise aux contraintes de l’incertitude, la construction de la sécurité et la promotion du développement constituent les principaux enjeux d’un système mondial où de nouveaux équilibres se cherchent dans le désordre et parfois l’affrontement. L’ambassadeur algérien a souligné dans ce contexte, que le grand défi réside dans la capacité d’adaptation des Etats à des risques et à des menaces d’un nouveau genre qui exigent des modes de réactions inédits.

« C’est dans une dynamique de sursaut que les pays devront trouver les principes directeurs de régulation de l’économie mondiale et de lutte contre toutes les formes de déstabilisation, notamment le terrorisme transnational », a-t-il affirmé. L’ambassadeur d’Algérie aux Etats-Unis a relevé que la fragilité du système mondial, inhérente à l’absence de gouvernance globale, à la marginalisation du droit international et au mépris de la légalité internationale, rend cette exigence plus pressante, car, a-t-il dit, il faut à la fois combattre tous les effets pervers de la mondialisation et explorer toutes les transformations fondamentales de longue portée dont la nécessité se profile désormais sur l’Agenda international. M. Kherbi a affirmé dans cette optique que c’est le moment de donner au débat sur ces questions cruciales une orientation nouvelle. Il s’agit, selon l’ambassadeur, de reclasser les priorités à l’échelle mondiale, loin de toute instrumentalisation, afin de répondre aux besoins de sécurité et de développement de tous les pays, moyennant une gestion plus démocratique du système international.

Synthèse de Ahlem, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran